L’histoire de notre ADD de Martigues

1960  Création de l’église

L’histoire de l’Assemblée de Dieu de Martigues démarre au début des années 1960, de la volonté de l’église de Marseille Sébastopol d’évangéliser les villes alentours. Elle envoie le missionnaire Jacques Giraud chargé d’évangéliser Martigues.

Les premières réunions se font dans le fond d’une salle de bar, et l’auditoire est constitué de chrétiens de la ville de Marignane. Mais rapidement, le nombre de fidèles se multiplie, et au mois de juillet 1964, l’église se sépare de Marignane et se constitue en association cultuelle indépendante dans une petite maison de l’Île, rue Capoulière.

1965  Vers un nouveau lieu de culte

Le missionnaire Jacques Giraud part vers d’autres lieux d’évangélisation et laisse un jeune pasteur stagiaire, M. Botella, s’occuper de cette œuvre naissante. Il restera quelques mois à organiser les réunions, puis trouvera rapidement, en septembre 1965, un nouveau lieu de culte d’une quarantaine de places, au 27 de la rue des Serbes.

1977  L’église actuelle

Puis, en juin 1967, c’est M. Mazzella qui viendra prendre la direction de l’église, constituée à l’époque de quelques chrétiens zélés. Sous sa présidence, elle connaîtra une croissance constante et, en décembre 1977, finira par entrer dans un beau bâtiment flambant neuf de 160 places, dans une pinède localisée, à l’époque, en périphérie de la ville.

L’église connait alors un temps de visitation, et la salle de réunion se remplie rapidement. En 1990, l’église d’Istres prend son autonomie et se détache de celle de Martigues. Au même moment, le pasteur Guy Vivier prend la présidence de l’œuvre et travaille en plein accord avec M. Mazzella, jusqu’au décès de ce dernier en septembre 2005. Il aura jusqu’au bout aimé l’église et donné toute sa vie pour son Sauveur.

En 2006, le pasteur Bernard Villa remplace le pasteur Guy Vivier qui prend sa retraite. Enfin, en 2016, le pasteur Stéphane Myngheer prendra sa place, ce dernier étant toujours actuellement pasteur et président de l’œuvre. Il exerce le ministère de la parole dans les villes de Martigues, Port-de-Bouc et Fos-sur-Mer.

Aujourd’hui, les chrétiens se réunissent toujours dans ce lieu, situé dans le quartier de Fond Sarade, et ayant été agrandi à de multiples reprises depuis ce jour. Les efforts d’évangélisation se portent actuellement sur les villes d’Istres, de Port-de-Bouc, de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

2020  Le bilan

Pendant ces cinquante ans, l’église a élevé le nom de Jésus-Christ et proclamé l’évangile sans ajout et sans retrait. Qui peut mesurer son influence dans la région ? Un seul chiffre donnera une idée de son action : 854 jeunes et adultes se sont engagés dans les eaux du baptême en confessant leur foi dans le nom de Jésus.

Comme il est écrit dans le livre des Actes des Apôtres, au verset 42 du chapitre 2 : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. »