Les Assemblées de Dieu en France

Que sont les Assemblées de Dieu ?

Les Assemblées de Dieu sont la continuation fidèle des églises chrétiennes – ou des assemblées – des temps apostoliques décrites dans la Bible. Elles ne reconnaissent qu’un seul livre en matière de foi : la Bible, parole inspirée de Dieu.

Elles ne sont pas une nouvelle religion, ni une nouvelle secte, ces dernières étant en contradiction avec la vérité évangélique. Répandues à travers le monde entier, elles regroupent des hommes et des femmes de toutes races et conditions sociales en une seule famille universelle.

Racines historiques

Le courant évangélique a traversé toute l’histoire de l’église et s’est manifesté particulièrement au XIIe siècle avec le mouvement Vaudois, et au XVIe siècle avec la Réforme. Divers mouvements évangéliques (baptistes, méthodistes ou autres) contribuèrent à remettre en lumière de nouvelles facettes de l’enseignement du Nouveau Testament.

Au tournant du XXe siècle, naît le mouvement de Pentecôte avec la redécouverte de la dimension charismatique, qui se caractérise notamment par le baptême dans le Saint-Esprit et par les dons spirituels.

Le mouvement pentecôtiste est devenu l’une des principales confessions protestantes dans le monde. Les Assemblées de Dieu sont l’une des plus anciennes et des plus importantes familles de ce mouvement.

Orientation spirituelle

La foi des Assemblées de Dieu est fondée sur la Bible, qui est la parole de Dieu. Elles prêchent le « plein évangile », et invitent tout homme à « naître de nouveau » par la repentance et la foi en Jésus-Christ.

Elles enseignent que tout chrétien peut recevoir le baptême dans le Saint-Esprit et les dons qui en découlent. Elles pratiquent le baptême des croyants par immersion, engagement solennel d’une bonne conscience, ainsi que la Sainte Cène, communion avec le pain et le vin. Elles pratiquent également l’onction d’huile et l’imposition des mains pour la guérison des malades.

Ce en quoi les Assemblées de Dieu croient plus en détails

Organisation

Ces églises sont déclarées en associations cultuelles (loi de 1905), et leurs oeuvres sociales en associations culturelles (loi de 1901). Leurs ressources sont constituées par les offrandes libres et volontaires des membres.

Leurs pasteurs, salariés des associations cultuelles, sont assistés de conseillers élus, responsables de la gestion administrative et financière. Ils assurent la célébration des actes du culte, des mariages et des services funèbres.

Les affaires des Assemblées de Dieu sont examinées de façon collégiale par des conventions régionales (deux fois par an) et nationales (une fois par an). Ces conventions nationales votent les motions proposées par les conseils de la FNADF (Fédération Nationale des églises et œuvres des Assemblées de Dieu de France), et reconnaissent l’aptitude au ministère des pasteurs.

Des conférences européennes et mondiales réunissent tous les trois ans des représentants des églises de Pentecôte.

En savoir plus grâce au site officiel des Assemblées de Dieu